Blork et size.fac
Séparation haute

Envoi de message privé Fermer ce menu

Destinataire : *

Message : *

Envoyer ce message privé

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Menu : profil et inscription Fermer ce menu

Si vous avez oublié votre mot de passe, merci de nous indiquer les renseignements suivants :

Votre pseudo : *

Adresse email de votre profil : *

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Blork & size.fac > Articles de Mr. Paradox > Lecture / Écriture > Instant Manga : Talentless

Bas de page

Message laissé le 04/04/19 à 23:06

Parmi ma collection de mangas, j'arrive à distinguer deux catégories de "bons mangas". Ceux qui n'ont pas de défauts si ce n'est peut-être l'absence d'un quelque chose qui le rendrait excellent, et ceux qui ont ce quelque chose qui minimise les défauts. Talentless, malgré son premier chapitre, fait partie de la deuxième catégorie.

Image

Sur une île perdue se trouve une école pour jeunes étudiants possédant des pouvoirs hors du commun. On les appelle les "prodiges" et ils sont entraînés pour vaincre de terrifiants monstres nommés "les ennemis de l'humanité".
Nanao Nakajima est un prodige... du moins, il est supposé en être un. Surnommé le "sans-pouvoir", il est le souffre-douleur de la classe. Un jour, deux nouveaux élèves arrivent. Le premier est Kyôta Onodera, un garçon asocial et mystérieux. La seconde est Nana Hiragi, une fille joviale, naïve, extravertie et qui peut lire dans les pensées des gens. Très vite intriguée par Nanao, elle tente tout pour devenir son amie. Si au début la relation entre ce jeune homme mal dans sa peau et cette fille qui met souvent les pieds dans le plat est laborieux, Nanao trouvera dans cette nouvelle amitié la force de s'affirmer et d'affronter les difficultés.
Mais sur l'île, un être a pour mission de tuer tous les prodiges. Est-il un ennemi de l'humanité? Est-ce que Nanao et Nana pourront survivre sur cette île perdue? Et qu'en est-il des autres élèves?

Bref, un shônen classique, me direz-vous?
ERREUR!
Personnellement, je vois Talentless comme un mélange entre X-Men, un peu de doctrine de Spider-Man, Death Note et un de ces films où un groupe doit survivre contre un tueur en série.

Je commence par un défaut: la quatrième de couverture. Elle spoile le twist de ce volume (c'est pour ça aussi qu'il n'y a pas beaucoup d'images, elles le révèlent aussi). Certes, il est difficile d'en dire suffisamment sans le révéler, mais j'essaie.

Image

Dans les qualités, Le style de dessin est excellent. Les visages et les expressions sont bien réussis. Quand je vois le visage de Nana s'extasier sur quelque chose, j'ai déjà le ton de sa voix avant même de lire les dialogues.Les décors, bien que de bonne qualité, ne sont en revanche guère inspirés.
Cependant, le chat, il est hyper trognon.

Une autre qualité vient des personnages. Autant Nanao devient inintéressant après le premier chapitre, autant Nana et Kyôka passent sur le devant de la scène. Nana, d'abord vue comme une gamine extrêmement naïve, cache une personnalité plus complexe. Quant à Kyôka, on comprend qu'il va jouer un rôle plus important dans l'histoire, allant même jusqu'à devenir le plus grand adversaire du tueur.

Les plus gros défauts que j'ai trouvé sont le rythme et certains comportements des personnages secondaires. Pour le premier, cela va un peu vite par moments à cause de certaines facilités scénaristiques comme la montre de Nanao (peux rien vous dire, ça a un lien avec le twist). Rien de bien gênant puisque ça ne devient jamais hors-propos, mais quand même.
Pour le deuxième, disons juste qu'ils sont des fois illogiques. Pas tout le temps, heureusement, mais quand un élève est mystérieusement absent et sans nouvelle, le moins qu'on puisse faire, c'est de le contacter ou de le chercher. Bah non, on ne s'inquiète pas plus que ça, il est peut-être juste malade... ou mort. En fait, seuls quatre élèves ont compris qu'il y avait un tueur sur cette île, dont Nanao, Nana et Kyôka.

Malgré tout, ces défauts n'enlèvent en rien la plus grande qualité de la série : la stratégie. Le tueur doit tuer tous les prodiges et les prodiges doivent mettre hors d'état de nuire le tueur. Or, entre les différents pouvoirs des uns et l'anonymat complet de l'autre, que ce soit dans l'apparence ou les capacités, chaque coup aura des conséquences. Tout doit être réfléchi à l'avance.

Talentless est une curiosité. Si le début du manga peut sembler ultra-classique, le twist modifie totalement le genre. Devenant un combat acharné entre une classe (encore majoritairement insouciante) et un tueur professionnel, on assiste aux prémices d'une partie d'échecs sanguinaires.

+ Le twist qui change le genre du manga
+ Un concept qui marche. Tueur Vs une trentaine de super-héros en herbe
+ Nana, une personnage plus complexe qu'au premier abord
+ Kyôka, un personnage impressionnant et imprévisible
+ Le style qui retranscrit bien les émotions du visage
- Les décors un peu moins recherchés
- Quelques facilités et quelques comportements illogiques


Les articles sur les prochains volumes partiront du principe que vous êtes au courant de l'histoire du premier volume et donc du twist



- - - - - - - - - -

Message laissé le 28/06/19 à 22:49

Bon, on continue avec le deuxième tome.

Image

Je pars du principe que vous connaissez le twist. Pour ceux qui veulent lire cette critique sans lire la série, je vous résume rapidement le premier tome.
Nana est une tueuse envoyée sur l'île pour tuer tous les prodiges. Le mobile est... sensé dans un sens. En fait, le gouvernement avait essayé de créer une équipe de prodige pour aider les forces de l'ordre. Le plan part très vite en vrille. Les prodiges sont incontrôlables et ont provoqué de nombreux dégâts. De plus, le monstre qui avait provoqué le chaos dans une ville avant l'histoire s'avérait juste être un prodige ayant acquis une nouvelle apparence.
En résumé, les prodiges sont les ennemis de l'humanité et ils doivent être exterminés.

Pour se dissimuler dans la classe, Nana joue donc le jeu d'une prodige extravertie et simplette. En fait, elle n'a aucun pouvoir, mais une intelligence et un sens de la stratégie extrêmement poussés. Elle a tué Nanao à la fin du premier chapitre en jouant la carte de l'amitié. Dans le deuxième chapitre, elle a tué un prodige capable de remonter le temps en utilisant intelligemment les faiblesses du pouvoir et des capacités physiques du prodige.
Malheureusement, dans le dernier chapitre, Kyôka, l'autre prodige qui est arrivé en même temps que Nana, commence à poser problème. Si Nana avait réussi à tuer deux prodiges sans que personne ne se rend compte, il est le premier à comprendre qu'il y a deux meurtres et soupçonne Nana d'y avoir un rôle. Donc Nana a tenté de le tuer dans une explosion.
Mais elle découvre que son pouvoir est l'immortalité.

C'est à partir de ce deuxième volume que la série enclenche la deuxième.
Kyòka, personnage en retrait dans les deux-tiers du premier tome, se pose en némésis face à Nana. Contrairement aux autres prodiges, il sait que cette île est louche. Sa soeur y était il y a cinq ans et a mystérieusement disparu. Il a déjà commencé à chercher des indices et a donc trouvé étrange l'absence de deux élèves depuis l'apparition de Nana. Il a surtout deux avantages face notre protagoniste : il est immortel et aussi intelligent qu'elle.
A l'inverse de Michiru, jeune fille qui apparaît dans ce tome. Innocente, altruiste, timide, elle a la drôle faculté de soigner les blessures... en les léchant. Malheureusement, à chaque blessure soignée, son espérance de vie diminue. Bref, le parfait petit chien pour Nana.
Car elle n'a plus trop le choix. Kyôka la soupçonne, elle doit donc brouiller les pistes. Quoi de mieux que de jouer l'élève modèle? Sauf qu'un autre élève va poser problème. Pire, il a une PREUVE qu'elle est la tueuse.

Le premier tome proposait un bon début, celui-ci pousse le concept plus loin. Nana doit continuer sa mission, mais en prenant en compte qu'elle peut être démasqué. Elle devient donc la prédatrice et la proie. Elle ne doit plus seulement tuer, mais aussi éviter de se faire prendre. Bref, elle va devoir sortir ses meilleures tactiques.
Une autre qualité de la série est aussi l'absence du manichéisme. Nana est pour l'instant vue comme une vilaine à l'instar de Light dans Death Note. Kyôka serai un gentil comme L. De même que Michiru. En revanche, les victimes de Nana sont-elle vraiment méchantes? Dans le premier tome, on dirait plutôt que non (bien que le deuxième avait un côté justicier arrogant). Dans celui-ci, le prodige à abattre est une sale ordure. Au final, on ne sait plus si on est du camp de Nana qui arrête (définitivement) des menace surhumaines ou celui de Kyôka qui veut arrêter la meurtrière de l'île.
D'ailleurs, le dernier prodige qu'on voit de ce tome a un pouvoir particulièrement retord et met Nana dans une situation très délicate.
Evidemment dans les défauts, on peut toujours mettre l'illogique de certains comportements, mais ce serait oublié les qualités.

+ Nana en maîtresse stratège tueuse
+ Kyôka en Sherlock Holmes immortel
+ Michiru qui apporte un peu d'innocence
+ La frontière de plus en plus flou entre le bien et le mal
- Quelques comportements discutables



- - - - - - - - - -

Message laissé le 15/01/20 à 14:22

Le cinquième volume est sorti (et fichtre, qu'est-ce qu'il est massif).
Je dois encore faire les critiques du troisième et quatrième volumes, mais vraiment, cette série est très intéressante.
On pourrait en faire un cross-over avec My Hero Academia



- - - - - - - - - -

Message laissé le 17/01/20 à 10:56

Si jamais, je lis ce dont tu causes ici même si je réponds pas et je lis un peu par procuration ce manga. Donc j'attends la suite là Smiley : lag30.gif



- - - - - - - - - -
Image
Image
Robin Rangers Fire Up!

Message laissé le 25/01/20 à 12:21

Ben mon pauvre Pity, tu en rates des choses vu que ce sont des résumés pour vous faire acheter les mangas.
Allez, pour te faire plaisir, voici le troisième tome:

Image

Déjà, ce tome est un peu plus épais et sans augmentation de prix (les deux couteront plus cher, mais sont encore plus épais). Donc un bon point:

Résumé du précédent tome
Suite à sa tentative de meurtre sur Kyôka, prodige au pouvoir immortel, Nana ne peut plus cacher le fait que les disparitions sont dues à un tueur (par chance, personne n'a compris qu'elle est la tueuse). Cependant, de cette situation dangereuse, Nana réussit à être élue présidente de la classe grâce à une mise en scène où elle se blesse en sauvant Michiku, prodige qui soigne les blessures en léchant les plaies (ce qui raccourcit sa vie). En tant que présidente de classe, elle va appliquer la stratégie "Sizefac-FEA": envoyer ses camarades au casse-pipe comme Sizefac dans Fire Emblem Awakening.
Malheureusement, un élève de la classe est au courant de son secret. Comment: en fait, s'il tient un appareil photo pendant qu'il dort, ce dernier sort cinq photos qui lui montrent l'avenir, et l'une d'entre elles montre son assassinat par Nana.
Par chance, cet élève est un abruti. A la place de la dénoncer, elle la fait chanter en lui forçant à devenir sa petite-amie. Vous vous doutez bien, Nana réussit à trouver une faille dans son pouvoir et à le tuer. Cependant, contrairement à ses deux premières victimes, elle n'arrive pas à cacher le corps. La classe est désormais certaine qu'il y a un "ennemi de l'humanité" sur l'île.
Evidemment, pendant l'enterrement de cet abruti. Deux élèves vont attirer l'attention : le premier est un garçon qui possède le pouvoir de nécromancie (rien que ça) et la seconde, sa petite-amie, possède une force herculéenne. Après avoir empêché que le garçon force le cadavre à dire qui l'a tué, Nana se met en tête de vite tuer le garçon car le pouvoir de nécromancie est dangereux pour elle sur le long terme. Elle l'assassine dans son sommeil et va aussi tuer sa petite-amie pour éviter d'avoir comme adversaire une She-Hulk vengeresse. Mais arrivée dans la chambre de la fille, elle se fait plaquer au sol par... le garçon qu'elle avait tué il n'y a pas une heure.
Or, quand Nana voit la jeune fille éveillée sur son lit, elle comprend: ils ont menti sur leur pouvoir; la fille est la nécromancienne et le garçon la force brute. Et accessoirement que le garçon était déjà un macchabée avant que Nana le tue.

Le tome 3 maintenant:


Parlons du combat contre la nécromancienne. Il est paradoxalement le plus intéressant depuis le début de la série et en même temps, il y a beaucoup de... chance.
Commençons par ce qui marche bien. Déjà, il y a un petit côté horrifique. J'insiste sur le "petit"; on ne sursaute pas une seconde, mais on sent une ambiance film de zombie (sans le gore) assez bien retranscrite. On arrive à se dire que, à la place de Nana, on aura ensuite besoin de longues heures de thérapies après ce combat.
Nana justement. Alors qu'elle avait montré une confiance absolue dans ses compétences intellectuelles et à la réussite de ses plans, on ressent bien dans ce tome ses limites et sa volonté de réussir malgré elles. A situation désespérée, elle sort des stratégies à la fois brillantes et imprévisibles. Cela lui donne un côté faillible et en même dangereux.
Après, il y a la nécromancienne. Alors les trois premières victimes étaient plutôt innocentes, même si le dernier était un abruti fini. Pour la nécromancienne, on la montre très vite comme une tarée. Elle a montré son côté romantique, sociale, mais derrière le masque, c'est une yandere (elle menace très vite de mort Nana). Elle n'hésite d'ailleurs pas à "ressusciter" d'autres élèves tués il y a quelques années, ce qui ouvre des théories sur l'histoire de l'île et sur la quête de Kyôka qui est de trouver des réponses sur le sort de sa soeur. Bref, on a enfin un adversaire plutôt mauvais.
Voilà les qualités, maintenant le plus gros défaut: la chance de Nana. Qu'elle piège la nécromancienne en jouant sur son côté fleur bleue, ça me parait logique. En revanche, qu'elle arrive à survivre à la première nuit contre les morts-vivants, je ne pense pas non. En fait, les morts ont une faiblesse : ils ne peuvent revenir que pendant la nuit. Et bien, pile au moment où Nana se fait avoir, le soleil se lève. Oui, mais non, je n'y crois pas trop à ce coup de sort. C'est dommage car le plan pour la piéger est bien pensé, bien que pas très applicable dans la pratique.

Un autre personnage se met aussi sur le devant de la scène pendant ce tome: Kyôka. Pire némésis pour Nana à cause de son immortalité, il devient plus dangereux encore par son intelligence. C'est simple, il est sûr que la tueuse est Nana et est l'un des seuls à se douter de la bizarrerie de l'île.
On assiste très vite à un combat intellectuel entre Nana et Kyôka comme Light vs L. Pour une fois, le facteur chance de ce combat ne m'a pas dérangé car Nana l'a justement pris en compte. C'était un plan risqué et il y avait mille raisons que ça échoue, mais en cas de réussite, elle sortait d'une situation plus que désespérée.
Quant à la dernière partie du tome, je vous dis juste qu'un nouveau personnage important apparaît et qui va rendre l'objectif de Nana plus compliqué sur bien des points.

+ Un combat contre la nécromancienne intéressant
+ La nécromancienne complète barge
+ Nana, toujours la classe même dans les situations desespérées
+ La dangerosité montante de Kyôka
+ Le personnage mystère, allié ou ennemi
- Certains facilités du scénario à tort



- - - - - - - - - -

Message laissé le 28/01/20 à 19:46

Merci pour le résumé. J'achetais et lisais des mangas à un moment. Mais c'est plus trop le cas. Non pas que j'ai pas envie mais disons que le temps libre n'est plus le même haha
En tout cas, ça a l'air bien intéressant mais j'imagine que c'est effectivement difficile de ne pas tomber sur quelques facilités scénaristiques.



- - - - - - - - - -
Image
Image
Robin Rangers Fire Up!

Message laissé le 08/02/20 à 17:08

On continue avec le tome 4

Image

Résumé du tome 3

Le combat contre la nécromancienne a été extrêmement éprouvant pour Nana, mais son plan a fonctionné. Elle s'est rendue compte que les morts ne pouvaient être ranimés uniquement la nuit. Après s'être enfermée dans une cabane abandonnée pour se protéger, elle a fait croire qu'elle était emprisonnée à l'intérieur pour que la nécromancienne la laisse durant la journée. Mais Nana avait trafiqué la serrure avant son arrivée pour qu'une fois que la serrure soit verrouillée, la porte semble elle-aussi verrouillée.
(Si jamais, la partie qui compte trop sur la chance est qu'il y avait des morts dans la cabane sans que Nana sache et au moment où ils l'attaquent, le soleil se lève).
Après s'être cachée durant la journée, la nécromancienne revient la nuit suivante. Se rendant compte de la disparition de la prisonnière, elle se met à sa recherche avec l'aide de ses alliés morts. Mais à l'aube, c'est Nana qui la piège car elle a compris comment son pouvoir fonctionnait: elle ne peut ramener les morts tant qu'elle a un objet lui appartenant. Avant de la tuer en la jetant de la falaise par laquelle elle a jeté Nanao, Nana lui annonce qu'elle l'a percée à jour. Au début du tome, la nécromancienne avait raconté une anecdote romantique, une soirée au cinéma avec son petit-ami. Cependant, certains détails avaient gêné Nana. Au final, elle avait compris que la nécromancienne n'était qu'une harceleuse, elle avait provoqué un incendie pour foutre en l'air le rendez-vous amoureux de son "petit-ami" avec une autre fille, mais ça a fini par tuer le garçon dont elle était amoureuse. Après avoir avoué, Nana la tue et la jette de la falaise.
A ce moment, Nana se rend compte que les morts ayant été contrôlés par la nécromancienne pourrissent rapidement sous les rayons du soleil. En chemin, elle trouve une autre élève et elle la tue (journée productive) afin de préparer un piège pour déjouer les soupçons de Kyôka. L'élève tuée a une amie possédant le pouvoir de se déplacer à la vitesse de la lumière. Son plan consiste à appeler cette dernière pour la faire venir dans sa chambre afin qu'elle mette des lentilles de contact empoisonnées dont son amie tuée avait emprunté. Grâce à l'historique du téléphone, en voyant l'heure, on saura quand le message a été envoyée et si Nana n'a pas de téléphone sur elle, elle sera considérée comme innocente.
Et ça ne manque pas. Dès que la fille à la vitesse de la lumière meurt, Kyôka accuse tout de suite Nana, mais le plan de Nana a fonctionné. La décomposition d'un mort caché dans la forêt a permis d'appuyer la touche "envoi" du téléphone, envoyant ainsi un message alors que Nana se trouvait à côté du Kyôka. Bref, un plan se basant beaucoup sur la chance et c'est peut-être pour ça qu'il a fonctionné.
Mais à peine sortie de ce mauvais pas, un autre problème arrive: Michiku, la "lécheuse-soignante" (ouais, ce n'est pas très gracieux comme nom), se comporte bizarrement. Pire, elle menace Nana et veut tester son pouvoir de télépathie (qu'elle n'a pas, je rappelle). Déjouant ses pièges, Nana se rend compte que ce n'est pas Michiku, mais un prodige, Jin Tachibana, un élève d'il y a cinq ans, possédant le pouvoir de prendre l'apparence de n'importe quel être vivant et, au cas où c'est un prodige, de recopier son pouvoir... et il est très curieux de savoir qui sont les chefs de Nana et pourquoi elle tue tous les élèves.

Maintenant, le volume 4:

Alors cette fois-ci, le prix a augmenté, mais le volume est aussi un peu plus gros (320 pages).

Suite à sa rencontre contre Jin, Nana se réveille dans sa chambre aux côtés de Michiku, la vraie. Mais très vite, Kyôka rentre dans la chambre de Nana pour lui apprendre qu'un nouveau meurtre a eu lieu.
Sauf que sur ce coup, Nana n'y est pour rien.

Il y a beaucoup de bonnes choses à dire sur ce tome.
Pour commencer, Jin. C'est un personnage très mystérieux. Elève il y a cinq ans, il a assisté à l'extermination de tous ses camarades de classe; que ce soit par la main d'autres élèves ou des forces de l'ordre. Il est au courant de beaucoup de choses, mais on ne sait pas dans quel camp il est. Jin est au courant des meurtres de Nana et les grandes lignes de sa mission, mais malgré ça, il ne cherche pas à l'arrêter. Au fil du tome, on a même l'impression qu'il aide Nana. Toutefois, il est l'élément déclencheur d'un tournant chez Nana: elle commence à douter de sa mission.
En fait, on sentait déjà quelques graines du doute. Rien que Michiku, malgré son pouvoir soignant, elle est considérée comme une ennemie de l'humanité. En fait, ce tome met beaucoup en avant la relation entre Nana et Michiku ainsi que leur passé respectif. Dans les deux cas, on comprend leur personnalité actuelle. Cependant, Michiku se rend très vite compte d'une incohérence qui va beaucoup perturber Nana.
Au second plan, on a l'enquête. Surprenamment, Nana arrête sa mission le temps de trouver le meurtrier actuel. Cependant, elle n'est pas l'investigatrice principale, mais Kyôka remplit parfaitement le rôle de détective. Cependant, l'enquête a beau n'être pas au premier plan, il n'est jamais réellement mis de côté.
Sinon, la dernière page est émouvante. Je ne dirai rien, mais vous allez vouloir lire la suite.

+ Jin, un personnage qui chamboule tout le jeu
+ Nana et Michiku, leur relation mise en avant...
+... de même que leur passé
+ La dernière page
+ Le tournant du scénario : que va-t-il se passer dans la suite?
- L'enquête, bien écrite, mais beaucoup moins marquante que le reste



- - - - - - - - - -

Message laissé le 09/02/20 à 09:00

Nan mais justement, moi je veux pas que tu dises rien, je veux que tu dises tout Smiley : lag30.gif
Bref, encore merci pour le résumé Smiley : lag18.png



- - - - - - - - - -
Image
Image
Robin Rangers Fire Up!

Message laissé le 12/02/20 à 09:49

Parlons du cinquième volume maintenant:

Image

C'est le dernier qui est sorti. Il faudra donc attendre pour le sixième volume.
Accessoirement, j'apporte ici une correction : ce n'est pas "Michiku" mais "Michiru". Je corrigerai les posts en question plus tard.

Résumé du dernier tome:

La discussion entre Jin et Nana tourne assez mal. Elle a essayé de l'empoisonner, mais ce dernier a pris l'apparence de Kyôka et par la même occasion son pouvoir immortalité. Avant de s'évanouir, Nana avoue la raison de sa haine envers les prodiges: ses parents ont été brutalement tués par un ennemi de l'humanité.
Elle se réveille dans sa chambre. Jin ne l'a pas tuée; au contraire, c'est même lui qui l'a amenée. Cependant, il la met en garde contre ses camarades. Ce sont des gamins possédant des pouvoirs dont on leur a dit qu'ils deviendront des sauveteurs. On ne leur a rien refusé, ils ne connaissaient pas la frustration. Les meurtres de Nana ont chamboulé leur manière de vivre et certains risquent de prendre un chemin plus... meurtrier.
Et à peine un jour plus tard, un autre élève est mort, assassiné par une arme tranchante. Mais promis juré, Nana n'y est pour rien cette fois-ci. Kyôka soupçonne tout de suite un élève d'être dans le coup (mais pas Nana car elle avait un alibi avec Michiru, et pour une fois qu'elle est innocente). Parmi les suspects, on a : un élève qui peut imiter la voix des autres, un qui possède la projection astrale, un autre le pouvoir du magnétisme (enfin, il ne peut qu'attirer les objets vers lui) et ... la petite-amie de la victime, Fûko Sorano, avec lequel elle s'est disputée, possédant le pouvoir de manipulation d'air ce qui lui permet de créer une lame d'air extrêmement tranchante.
Fichtre, je me demande qui est la meur... je veux dire, le meurtrier. Si jamais, c'est un masculin générique.
Pendant que Kyôka se concentre principalement sur l'enquête, Nana et Michiru renforcent leur amitié. Nana raconte que si un ennemi de l'humanité a tué ses parents, elle est en partie responsable car elle avait l'habitude de sortir par la fenêtre la nuit pour acheter un manga dans un magasin du coin, mais bordélique qu'elle était (sa chambre est un véritable champ de bataille), elle a oublié de fermer le loquet de sa fenêtre par laquelle le meurtrier est passé.
Quant à Michiru, elle raconte la raison de son obsession de sauver les gens. Je rappelle, son pouvoir lui permet de soigner les blessures en les léchant. Après avoir léché l'égratignure du genou d'un garçon, les autres filles de sa classe l'ont prise en grippe. Déprimée, elle est allée se cacher sous un pont où se trouvait un chien à la patte blessée. A ce moment, elle a rencontré une autre élève de sa classe, Hitomi, une dure à cuire qui séchait beaucoup les cours. Elle avait l'habitude de s'occuper du chien et en le voyant guéri, elle est devenue amie avec Michiru. Hitomi la protégeait et l'encourageait d'être fière de son pouvoir. Cependant, Michiru a appris plus tard qu'Hitomi était atteinte d'un cancer et elle ne peut pas soigner les maladies. Elle est morte peu de temps après. Depuis, elle fait tout en son pouvoir pour sauver des vies.
Et justement, le tome 4 met aussi la remise en question de la mission de Nana. Depuis qu'elle a appris que Michiru avait le don de guérir les gens, elle trouvait bizarre qu'elle puisse être une menace pour les autres. Au fil des épisodes, la gentillesse de Michiru brise peu à peu la carapace de Nana. Elle cherche à la protéger en dépit de sa mission. Avec les paroles de Jin en plus, Nana ne sait plus trop quoi penser.
Rajoutons à cela que Michiru trouve une incohérence dans l'histoire de Nana. Etant bordélique, sa chambre était toujours un champ de bataille, mais ses parents la rangeait quand Nana dormait. Or, en se réveillant, la chambre de Nana était rangée, mais en rentrant après avoir acheté son mange, elle était toujours en désordre. Cela voudrait dire que ses parents ont rangé la chambre de Nana après être retournée à la maison, mais dans ce cas, ils auraient fermé la fenêtre. Cela voudrait dire que Nana n'est pas responsable. Ce petit détail change tout car cette théorie de la fenêtre ouverte a été lancée par un membre du groupe cherchant à éliminer tous les prodiges. Cette histoire devient de plus en plus louche et Nana se sent de plus en plus mal d'être amie avec une personne aussi bienveillante que Michiru.
Mais retournons à l'enquête. Vous savez? Celle où un élève s'est potentiellement fait tué par sa petite-amie, mais au vu de la présomption d'innocence, on ne peut pas encore le dire. Et bien, elle avance bien. Jusqu'à ce que la ... LE tueur donne rendez-vous à Michiru dans un endroit isolé. Mise au courant par Jin (qui a ses propres plans), Nana court à ce point de rendez-vous et sauve juste à temps Michiru de... Suspens, suspens... de l'élève à la projection astrale!
Règle n°1 d'une enquête: le type le plus suspect est très souvent innocnet. Cela dit, les deux autres suspects avaient des pouvoirs tellement pourraves qu'ils étaient aussi dans le haut de ma liste personnellement.
En fait, sa projection astrale lui permet de traverser les murs, mais aussi de manipuler les objets, dont un couteau très tranchant qu'il s'en sert pour poignarder Nana. Soudain, la projection astrale du meurtrier s'estompe; Kyôka a trouvé le corps du meurtrier et l'a forcé à revenir dans son corps. Car, avant de partir à la recherche de Michiru, Nana avait compris qui était le meurtrier et en a fait part à Kyôka. Leur plan était que Nana aille sauver Michiru alors que Kyôka trouve le tueur.
Malheureusement, Nana est gravement blessée, voire aux portes de la mort. Repensant à toutes ses actions depuis son arrivée sur cette île, elle trouve cette mort pathétique digne d'une meurtrière comme elle. Mais Michiru arrive et utilise son pouvoir pour la ramener dans le monde des vivants. Nana revient à la vie... mais Michiru en a payé de la sienne. Nana sert dans ses bras le corps sans vie de sa meilleure amie en murmurant "Non...pas toi".


Fichtre, il était long ce résumé.
Passons au volume 5:

On entame la clôture de l'enquête. Le meurtrier réussit à s'échapper de Kyôka... pour se faire tuer par Jin dans la forêt. Les dernières questions trouvent aussi ses réponses, Fûko devient amie avec Kyôka. Bref, l'épilogue de l'intrigue du précédent volume.
Evidemment, après tous ces meurtres et toutes ces disparitions, les autorités viennent enfin sur l'île...pour repartir peu de temps après.Cela dit, quand les "autorités" en question sont les supérieurs de Nana, il ne fallait pas s'attendre à du travail intègre. Mais cette venue apporte deux nouveaux personnages au casting.
Le premier est l'instructeur (dans le sens militaire) Tatsumi Tsuruoka. C'est lui qu'on a dépêché pour rassurer les élèves suite à ces événements, mais il s'agit aussi du supérieur de Nana, de celui qui lui a tout appris. Ce personnage est effrayant. Plus intelligent et manipulateur que Nana, il dégage une aura de dangerosité impressionnante. Il peut être aussi sans état d'âme qu'un tueur, aussi charismatique qu'un leader et attentionné qu'un grand frère, mais ne vous y trompez pas, c'est surtout un manipulateur. Il y a un passage où il rassure Nana et je me suis dit qu'il y avait peut-être un bon fond chez lui. Que nenni, quelques pages plus loin, il révèle ses vraies couleurs. L'auteur a réussi l'exploit de me piéger sur la méchanceté du gars alors que je le voyais déjà comme l'antagoniste principal dans le précédent tome. Chapeau.
La deuxième personnage est une nouvelle élève nommée Moé. Comme Nana, elle est aussi chargée de tuer les prodiges. Sa personnalité semble plus proche de l'impression que Nana donne à ses camarades : enjouée, extravertie, dynamique. Mais contrairement à notre protagoniste, elle semble qu'elle soit légèrement folle. Là où Nana tuait par professionnalisme, Moe semble prendre beaucoup trop de plaisir à cela. Ce contraste entre sa personnalité charismatique et son désir morbide en fait elle-aussi une personnage plutôt malsaine. Toutefois, elle n'est pas seulement là pour assister Nana, mais aussi pour la surveiller.
Effectivement, le plus gros changement du personnage est la remise en question de sa mission. Bien entamée dans le précédent volume, elle est au centre de celui. Nana n'arrive plus à faire semblant d'être la fille un peu bêta du premier volume. Elle culpabilise de plus en plus des meurtres qu'elle a commis. Bref, un développement de personnage qui donne envie de connaître la suite.
Pour ce qui est de l'histoire, après la conclusion de l'enquête et la venue des forces de l'ordre, on retourne sur quelque chose de similaire au premier chapitre dans lequel Nana s'était rapproché de Nanao pour mieux le tuer. Cependant, il s'agit cette fois de Moe et d'un autre élève. Cette similarité est intéressante car Nana n'est pas très loin. En plus des différences dans leur personnalité, Nana qui doute de sa mission fait un rétrospective sur son meurtre de Nanao. C'est impressionnant car, si dans le premier chapitre, on ne s'attendait pas que Nana soit une tueuse, on se demande ici si sa conscience lui permettra de continuer à en être une. On ne sait pas ce qui va se passer jusqu'à la fin du tome.

Au final, ce tome est une franche réussite. Après un volume 4 au final émouvant et apportant plein de réponses, on a ici de nouvelles questions, de nouvelles intrigues et du développement de personnage bien maîtrisé qui ne donne qu'une envie: lire la suite.

+ Le développement de Nana, logique, intéressant, mais dont on en ignore encore les conséquences
+ Tatsumi Tsuruoka, un antagoniste redoutable
+ Moe, aussi adorable que dangereuse, autant pour les prodiges que pour Nana
+ Une mise en place d'assassinat similaire à celui du premier chapitre qui permet de bien mettre en avant les changements chez Nana
- Pas vraiment un défaut, mais Kyôka passe un peu en dernier plan durant ce tome



Message édité 1 fois. Dernière édition par Mr. Paradox le 12/02/20 à 10:24.



- - - - - - - - - -

Message laissé le 13/02/20 à 08:21

Oh surprenant et pas déplaisant la tournure que ça a l'air de prendre. Je pensais qu'on aurait un peu un cas à la Death Note (vite fait hein) dans le sens où on aurait Nana contre tout le monde tout du long mais finalement elle évolue. Celle qui soigne les autres, tu savais dès le départ qu'elle mourrait comme ça, par contre j'avais pas prévu que Nana et elle s'attacheraient réellement l'une à l'autre. Et c'est toujours bien d'avoir de vrais grands méchants et une fille folle et tueuse. Tous les mangas les plus connus ont de ça Smiley : lag30.gif



- - - - - - - - - -
Image
Image
Robin Rangers Fire Up!

Message laissé le 13/02/20 à 19:18



Citation :


Mr_Pity a écrit :
Et c'est toujours bien d'avoir de vrais grands méchants et une fille folle et tueuse. Tous les mangas les plus connus ont de ça Smiley : lag30.gif




Elle est où la fille folle et tueuse dans Dragon Ball?
Non, Lunch ne compte pas.



- - - - - - - - - -

Message laissé le 14/02/20 à 18:05

Pardon, j'aurais dû dire "Tous les meilleurs mangas ont ça" Smiley : lag14.png



- - - - - - - - - -
Image
Image
Robin Rangers Fire Up!

Haut de page

Répondre

// Blam ! Version 2.0 Ecrit avec nos petits pieds 44 fillette. Contacter les administrateurs. //


Télécharger : facile, amusant, génial